Elles se transmettent cette robe de mariée de génération en génération depuis 120 ans voici les photos impressionnantes !


18 309

Partages


Le 17 octobre prochain, Abigail Kingston dira « oui » à l’homme de sa vie. Pour ce jour si spécial, elle a décidé de faire perdurer une vieille tradition et portera une robe que les femmes de sa famille se transmettent depuis maintenant 120 ans.

Choisir une robe de mariée peut s’avérer être un véritable casse-tête pour celles qui s’apprêtent à se faire passer la bague au doigt. Mais Abigail Kingston, elle, n’a pas rencontré ce problème. Le mariage de cette trentenaire et de son fiancé, Jason Curtis, sera célébré le 17 octobre prochain et la jeune femme a tout de suite su ce qu’elle voulait porter le jour j. Depuis120 ans maintenant, une robe de mariée se transmet de génération en génération parmi les femmes de la famille de sa mère. Comme le rapporte le Daily Mail, cette pièce typique de l’époque victorienne a été portée pour la toute première fois en 1895 par l’arrière-arrière-grand-mère d’Abigail, Mary Lowry Warren. La dernière à l’avoir revêtue était sa tante, Sara Seiler Ogden, en 1991. C’est elle qui a expédié la robe à la future mariée.

Elles se transmettent cette robe de mariée de génération en génération depuis 120 ans voici les photos impressionnantes !

Abigail Kingston ​deviendra donc la onzième personne de sa famille à respecter cette tradition. Mais cela ne s’est pas fait sans mal. En effet, lorsqu’elle a reçu la robe, celle-ci n’était pas en très bon état. Manches qui se détachaient, trous dans le tissu, satin jauni… Il a fallu lui offrir une seconde jeunesse. Et c’est la styliste Deborah LoPresti qui s’est chargée de faire revivre le vêtement. Selon l’Associated Press qui a relayé l’histoire de la jeune femme, 200 heures de travail ont été nécessaires pour restaurer cette robe qui ressemble à celle d’une princesse de conte de fée. « Je pensais que ce n’était pas possible », a déclaré la jeune femme « Que je ne serai pas capable de la porter. »

La robe étant toujours très fragile, Abigail ne pourra pas la garder sur elle très longtemps et va devoir compter sur une autre création un peu plus moderne. Mais qu’importe, elle aura tout de même réussi à perpétuer l’héritage familial. « Ce n’est pas seulement la robe qui a été transmise. C’est l’amour », a-t-elle affirmé


18 309

Partages


Commentaires


Encore plus de Meilleur de la Mode