Des tatouages qui allie élégance et graphisme à vraiment voir !


15 096

Partages


Graphisme et dotwork chez la tatoueuse Jess Ika

tatouage

Dans l’univers animal-graphique de la tatoueuse Jess Ika

L’art est partout, mais surtout caché. Cette semaine, on avait envie de vous faire découvrir la talentueuse et jolie tatoueuse Jess Ika alias Jess Ika Tatt’s & cats.

Salut Jessica, peux-tu nous dévoiler ton parcours de tatoueuse lyonnaise ?

J’ai un parcours un peu atypique … Après avoir été photographe pro’ pendant près de 8 ans, c’est avec la boutique Arxe que j’ai fait mon entrée dans le milieu du piercing … Chose qu’on m’aurait dite 1 an avant, j’aurais beaucoup ris ! J’étais dans mon élément. Je m’y sentais bien. Puis m’a repris l’envie de dessiner. Au départ, je voulais juste faire un book de « flash », que les tatoueurs résidant pourraient eux, piquer. Puis on m’a mis un bon coup de pied au cul (comme on dit ?).Nous avions une guest à l’époque, « Grizou », c’est elle qui m’a mis la machine dans les mains et qui m’a dit « go ». Ça m’a beaucoup plu. Au départ, je ne comptais pas arrêter le piercing, juste exercer le tattoo, de temps en temps. Passionnément. Et puis en fait, tu peux plus t’arrêter. Je me suis formée seule dans mon coin, tout en demandant des conseils à droite à gauche, ou encore à mes collègues Robz et Sté quand j’en avais besoin. Et puis quelques mois après, Nath, ma boss, m’a dit : « Jess tu vas passer au tattoo et arrêter le piercing » … Et là c’est le drame … Grosse pression. Je me sentais pas prête du tout. Je lui ai demandé 2 mois, où j’ai bossé bossé bossé jusque 3/4h du mat en plus de mes journées au shop … Puis en juin, j’ai intégré mon nouveau poste « officiel »de tatoueuse au sein du shop. Pour résumer, j’ai touché pour la première fois une machine en septembre 2014, et j’ai commencé au shop en juin 2015. Cela est assez récent.

loup tatouage

Certains tatoueurs t’influencent-ils ? Ou t’es-tu crée ton univers toute seule ?

J’admire énormément plein d’artistes … Dans tous les styles. Grindesign, MXM, Diana Severinenko, Valentin Hirsch, Sasha Unisex …. et plein de petits artistes que j’ai découvert surtout via Instagram qui méritent d’être connus ! Bien évidemment on s’inspire d’autres dans tout art, pour la photo c’est pareil … Mais il faut aussisavoir se faire son identité. Maintenant avec internet, tu peux faire du copier coller en pensant que ça passe inaperçu. Mais personnellement, ça ne m’intéresse pas. On n’évolue pas comme ça. Il faut travailler et pas que la pique, aussi le dessin. Parce que j’estime que c’est quand même la base. Alors je bosse tous les jours énormément pour évoluer dans ce sens.

D’où te vient ce choix de mêler graphisme et réalité (dans certains de tes tatouages, on dirait de vrais animaux)

Les animaux, c’est mon quotidien. J’œuvre pour la cause animale. Sous toutes ses formes. Alors tatouer ces petites bêtes au quotidien c’est juste du bonheur. J’adore ça. Pour le côté géométrique/graphique, c’est unetoute autre histoire … C’était lors d’une soirée chez moi, je dessinais, et un pote m’a dit « tu devrais faire de l’origami« ! J’ai testé, j’ai carrément approuvé, raison pour laquelle j’essaie de l’adapter dans beaucoup de mes projets. Et puis j’adore aussi simplement donner une autre dimension aux choses avec ces grands losanges, triangles, et autres formes géométriques … Et je m’intéresse aussi énormément à la géométrie sacrée. Même si je n’en tatoue pas encore … il faut un sacré niveau pour ça.

tatouage chat

Tu as l’air d’être une fille pleine d’ambition. Peux-tu nous parler de tes futurs projets ?

Alors oui, j’ai le projet ANIMALITY en parallèle. Je crée des designs pour des T-shirts en édition limitée. Et sur chaque vente, 4 euros sont reversés à différentes asso’ œuvrant pour la cause animale chaque mois ! J’aimerai également faire pas mal de conventions, même à l’étranger. Mais on a le temps pour ça.

femme tatouagefleur graphiquepapillon tatouagelémurien tatouagebiche tatouage


15 096

Partages


Commentaires


Encore plus de Meilleur de la Mode